Commander 2018, c'est pour le 10 Août !

Partagez
Aller en bas
avatar
Gaddock
Admin
Messages : 589
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 36
Localisation : Angoulême
http://arpenteurs-angouleme.forumactif.com

Présentation du BRAWL

le Ven 27 Avr - 8:54

Here's come a new challenger !

Bien le bonjour amis magiciens ! Ces dernières années sont marquées par l’apparition de pratiques alternatives de notre jeu favori Magic the Gathering. Nombre de formats exotiques ont vu le jour (Peasant, Pauper, EDH au sens large), avec parmi les plus populaires le Commander, intégré par Wizards à travers les packs annuels idoines et plus récemment le format MTGO (en ligne seulement, avec quelques tests irl). Cette vivacité de la communauté à détourner le JCC en dehors des canons du jeu (à savoir le Standard, le Modern et le Legacy pour les plus pratiqués) a inspiré la maison-mère pour offrir de nouvelles opportunités. Je vais vous présenter aujourd’hui un tout nouveau format créé par Wizards of the Coast, à savoir le Brawl.

1. What’s up Brawl ?

Le Brawl est un nouveau format alternatif semblable au Commander. Lancé le 22 mars dernier dernier par Gavin Verhey, responsable des éditions Commander 2017 et Commander 2018, il se veut être un format amical (et donc a priori non compétitif) et multi-joueurs (mais adaptation possible au 1V1). Les règles sont semblables à ses prédécesseurs :



  • chaque joueur choisit une créature légendaire ou un planeswalker comme général, lequel déterminera les couleurs du pack. Ces couleurs sont induites par le Coût d’Invocation de la créature/du PW ainsi que les symboles de mana de sa Text-Box.
  • les decks ne peuvent jouer qu’un seul exemplaire de chaque carte, en dehors des terrains de base.
  • les parties se jouent en 20 points de vie (30 pour le multi)
  • le mulligan appliqué est le Vancouver.
  • toujours  pas de Side.
  • Votre général commence la partie en Zone de Commandement. S’il se fait gérer (destruction, exil), vous pouvez choisir de le remettre en Zone de Commandement. Pour le rejouer, il faudra payer son Coût d’invocation + 2 (as usual).
  • les cartes bannies en Brawl ne sont pas identiques à celles du Standard. Voir le topic BanList et Mise à Jour.


Concernant les spécificités du Brawl, d’une part le format se limite aux cartes autorisées dans le format Standard seulement, si bien qu’il sera soumis à la rotation des éditions. D’autre part, les deck contiendront 59 cartes + le Général. Cette limitation est due au nombre relativement faible de cartes accessibles en Standard. Enfin et vous avez bien lu, nous pouvons choisir un Planeswalker comme général, ce qui est quasi-inédit !

Considérant les éditions légales en Standard (Kaladesh, Amonkhet et Ixalan) ainsi que la récente parution de Dominaria, nous disposons de plus d’une centaine de généraux potentiels, ce qui offre un très large panel de possibilités (la plupart des combinaisons colorées sont accessibles).

2. A qui s’adresse ce format ?

Le Brawl est à mon sens principalement destiné aux joueurs de Standard et aux débutants de Magic the Gathering. Ce sont celles et ceux qui investissent régulièrement dans l’achat de boosters voire boîtes des éditions récentes (hors Master et autres dérivés). Les joueurs n’auront pas à connaître sur le bout des doigts l’ensemble des capacités et règles mises en place depuis le début de MTG, se concentrant sur celles du Standard (plus facile pour appréhender le jeu, surtout quand on débute). De ce fait, un joueur de Standard pourra se monter plus aisément un pack avec les avantages du Commander : puisqu’un seul exemplaire par carte est autorisé, il ne sera pas contraint de disposer de playsets pour jouer et/ou avoir un pack compétitif. Son pack Brawl peut aussi être monté en parallèle à son pack Standard, en partageant les mêmes cartes. Avec un investissement d’environ 100/150 euros, on peut avoir le nécessaire pour faire un deck solide et de belles parties. Pour rappel le prix d’un deck Commander dépasse très souvent les 1200 euros, principalement à cause de la base de mana (c’est pour cette raison que je suis favorable à une banlist intégrant les Duals, permettant un accès plus facile à tous). Enfin, cela permettra aux nouveaux joueurs de se constituer petit à petit un pool de cartes singleton, leur permettant plus tard de se mettre au Commander s’ils le souhaitent.
Car le Brawl est une alternative officielle au Duel Commander, ce dernier étant peu accessible. En effet, il est quasi impossible pour un nouveau de se mettre au DC tel que nous le connaissons pour de multiples raisons. Tout d’abord du fait même de la structure du format : puisque Eternal, nous avons accès à l’ensemble des cartes depuis la création du jeu (sauf celles bannies). Il est donc très difficile pour un débutant de disposer de 25 années d’éditions, à moins d’en avoir les moyens (ou des potes super sympas). Certes il y a les éditions Commander 20XX pour pallier à ces difficultés, mais les apports sont insuffisants pour une pratique compétitive. Qui plus est, la disponibilité et le prix de certains staples du format (Dual-Lands, Fetchs et autres spoilers) sont complètement prohibitifs. En limitant le pool de cartes au Standard, c’est l’assurance pour quiconque de pouvoir pratiquer le Brawl sans avoir à hypothéquer ses organes vitaux.

Les vieux joueurs de Commander (comme moi) peuvent aussi y trouver leur intérêt. Le Brawl étant un format inédit, tout est à créer. Nous pouvons réfléchir à des builds dans un cadre nouveau avec des contraintes inédites. Nous pourrons aussi plus aisément engager des parties avec davantage de joueurs, fédérant ainsi la communauté entre anciens et nouveaux. Toutefois, nos principales difficultés seront de faire une croix sur le Power Level habituel des cartes par rapport au Duel Commander, ensuite d’abandonner nos automatismes de build. C’est donc une nouvelle pratique de Magic qui s’annonce.

3. Quels peuvent être les réticences ?

Maints joueurs (dont je fais partie) ont arrêté le Standard pour se consacrer au Commander il y a bien longtemps. D’une part pour “rentabiliser” des années d’achat de cartes diverses qui dormaient dans des classeurs poussiéreux, d’autre part pour profiter de la règle du singleton dans un format où tout était possible à l’époque (avec le fun-kitchen en prime). Se mettre au Brawl signifie pour nous de nous replonger dans des achats réguliers de cartes à l’unité, quand bien souvent 2 ou 3 cartes seulement par édition nous intéressaient. Le plus dur sera aussi de se mettre à un format soumis à la rotation des blocs et donc par définition mouvant. C’est déjà d’une certaine manière le cas en DC avec les sorties annuelles des packs Commander 20XX charriant son lot de nouveaux généraux abusés qui bouleversent le format (les généraux issus des éditions de base sont plus rares à passer le cap). Toutefois une fois que notre base de cartes est rassemblée (les staples et utilitaires du format), il n’est plus nécessaire d’investir si ce n’est, là encore, dans quelques cartes par édition. C’est donc une nouvelle dynamique qui se met en place, avec ses dépenses inhérentes et régulières (Wizards reste une entreprise avant tout #givemeyourmoneybitch). Cela dit, si on fait régulièrement les Avant-Première et quelques drafts, se mettre au Brawl ne sera pas une si grande difficulté. Enfin, certains joueurs traînent leur pack Commander/leur général depuis des années, affinant le build à mesure des expériences de jeu et nouveautés. S’engager dans un format qui suite à la rotation des blocs interdira un build éprouvé peut être rébarbatif (les joueurs de Standard en ont l’habitude, pas nous). Qui plus est, investir dans des cartes qui deviendront plus tard des “craps” quand on peut investir dans des “vraies” cartes qui ne perdront pas de valeur, les boursicoteurs de MTG feront vite le choix. Ce ne sera donc pas l’ensemble de la communauté DC qui se mettra au Brawl. Cela dit, le système de rotation me semble peut-être plus sain pour le format vis à vis d’une banlist mise à jour. Le DC est relativement stable actuellement, mais assez figé d’un point de vue du build. En renouvelant le pool légal de cartes régulièrement, le Brawl sera plus dynamique et diversifié (a priori). Et puisque c’est la maison-mère qui gère, on peut s’attendre à un format de qualité.

4. Quelles perspectives pour le Brawl ?

Sur le papier, cette variante du Commander est séduisante. Le Brawl est une terre vierge à explorer ! Les prochains mois devraient voir l’expérimentation du format à grande échelle et nous disposons actuellement des ressources nécessaires pour construire maints decks pour éprouver cette nouveauté. Afin de le soutenir il sera indispensable que WOTC édite dans les futures éditions de nouveaux généraux (créatures et planeswalkers) pour remplacer ceux retirés par la rotation des blocs. Pour pérenniser sa vitalité, il lui faudra structurer chaque édition dans ce sens en développant chaque archétype/guilde. Cela induit une plus grande proportion de créatures légendaires par édition, surtout quand Dominaria quittera le Standard. La mise en place de tournoi boutique (FNM) ainsi que de Side Events à l’occasion d’événements majeurs seront nécessaires pour y donner de la visibilité. Avec ce nouveau départ pour un format qui peut devenir populaire, on peut imaginer qu’à moyen ou long terme nous assistions à la naissance d’un Brawl +, c’est-à-dire un format Commander avec une ouverture sur plusieurs éditions (à la manière du Modern). Toutefois cela signifiera que le Brawl a connu le succès escompté, ce que nous pouvons lui souhaiter ! On peut voir sur Youtube déjà maintes vidéos (la plupart US) qui sont y consacrées, induisant un réel intérêt pour ce format naissant.

Sachant que Wizards a officiellement intégré le Brawl comme un format officiel de MTG, nous pouvons être optimiste au sujet de son avenir. Pour plus d'informations, suivre ce lien : Le Futur du Brawl.

Go build !

_________________
" Ca coûte 4, tu ne peux pas le jouer. "
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum